Comment gérer son patrimoine en tant qu’expatrié ?

Gérer son patrimoine en tant qu’expatrié représente un défi particulier, surtout quand on vit loin de la France. En 2024, les marchés financiers et les différentes régulations internationales ont complexifié ce domaine qui demande maintenant d’adopter une approche sur-mesure pour la protection et l’optimisation du patrimoine financier et immobilier. Vivre en étant expatrié implique d’être sous le régime fiscal de votre lieu de résidence, et il en va de même pour l’encadrement de l’investissement.

Les expatriés doivent donc faire face à des défis uniques en matière de succession, de choix de produits financiers, d’investissements immobiliers, d’assurances et de gestion bancaire. Tous ces éléments doivent être planifiés et surveillés pour garantir une gestion optimale du patrimoine durant et après la période d’expatriation.

La gestion de patrimoine pour les expatriés

La gestion de patrimoine est essentielle pour développer et protéger vos actifs financiers, immobiliers et personnels tout au long de votre vie. Cela demande de s’intéresser à quatre points clés :

  1. Stratégie patrimoniale : Concevoir un plan qui aligne vos objectifs à long terme avec votre situation financière actuelle, en prenant en compte vos objectifs et vos contraintes.
  2. Stratégie d’investissements : Mettre en place des investissements diversifiés avec différents types de solutions personnalisées, que ce soit pour des placements financiers ou immobiliers. L’objectif est de définir un équilibre entre croissance et risque faible.
  3. Optimisation fiscale : Maîtriser votre situation fiscale pour minimiser les impôts à travers des stratégies légales visant à réduire l’impact de l’imposition sur vos investissements.

Pour les expatriés, la gestion de patrimoine devient un peu plus complexe de par leur situation géographique et leur statut fiscal particulier. Vivre à l’étranger modifie de manière significative la façon dont ils doivent gérer leur patrimoine, étant donné qu’ils sont touchés par différents cadres fiscaux et légaux, nécessitant de jongler entre les systèmes fiscaux de leur pays d’origine et de résidence. Cette situation peut impliquer des défis comme la compréhension des traités de double imposition pour éviter les doubles taxations par exemple, ou encore des différences de législation sur les droits à l’investissement.

En parlant d’investissement, il faut savoir que son accès varie très souvent d’un pays à l’autre, il est donc nécessaire d’adopter une approche minutieuse pour être au fait de toutes les différentes options disponibles. C’est grâce à cette approche personnalisée que les expatriés vont pouvoir jouir d’une gestion de fortune adaptée aux réglementations internationales et ainsi optimiser au maximum leur situation fiscale. La gestion des risques de change est aussi à prendre en compte, les fluctuations des taux de change pouvant impacter significativement la valeur des investissements en devises étrangères.

Face à ces contraintes, les expatriés peuvent bénéficier de l’accompagnement de conseillers financiers spécialisés en gestion de patrimoine internationale. Ces experts offrent des conseils sur mesure qui tiennent compte à la fois des réglementations locales et internationales, assurant une gestion optimale du patrimoine dans un contexte global.

Contacter un conseiller en gestion privée

Contacter un conseiller en gestion privée

Comment gérer son patrimoine quand on est expatrié ?

Une approche globale de votre situation est nécessaire pour s’assurer d’une gestion de patrimoine efficace et adaptée à votre situation exceptionnelle. Cette approche peut se scinder en 3 étapes : la définition de vos objectifs financiers, l’évaluation de vos contraintes et enfin la réalisation d’un audit complet de votre patrimoine.

Définir ses objectifs

La première étape dans la gestion de votre patrimoine en tant qu’expatrié est la définition claire de vos objectifs financiers. Ces objectifs peuvent varier en fonction de votre situation personnelle, professionnelle et de vos aspirations à long terme. Par exemple, souhaitez-vous préparer votre retraite, accumuler un capital pour investir dans l’immobilier, assurer l’éducation de vos enfants à l’international, ou encore anticiper la transmission de son patrimoine ? C’est en définissant clairement vos objectifs que votre conseiller va pouvoir vous proposer une stratégie adaptée et personnalisée. 

Cette étape doit prendre en compte non seulement vos objectifs, mais aussi votre horizon de placement, votre tolérance au risque et vos attentes en termes de rendement.

Déterminer ses contraintes

Après avoir défini vos stratégies, il est important de penser aux différentes contraintes qui peuvent affecter la stratégie que vous allez suivre. Ces contraintes sont aussi diverses que complexes et demandent un travail d’analyse et de compréhension assidu afin de maximiser les résultats de votre stratégie d’investissement. Les contraintes peuvent aussi bien être fiscales que légales, notamment par votre statut d’expatrié, mais ce n’est pas tout, il ne faut pas négliger les contraintes financières qui sont directement liées à vos capitaux propres.

Un bon conseiller en gestion de patrimoine saura vous guider en toute impartialité et vous donner toutes les solutions possibles pour optimiser votre stratégie tout en prenant en considération vos contraintes personnelles.

Faire un audit de son patrimoine

Une fois les objectifs définis et les risques analysés, il ne vous reste plus qu’à avoir une vue d’ensemble sur votre situation actuelle, c’est ce qu’on appelle l’audit du patrimoine.

Tous vos actifs et vos passifs, que ce soit des investissements, des propriétés, des assurances, des comptes bancaires ou encore des dettes doivent apparaître dans l’audit. Qu’ils proviennent de votre pays d’origine ou votre pays d’accueil, il est important de prendre en compte chaque activité pour que l’audit patrimonial puisse déceler les opportunités d’optimisation possible, ainsi que les risques et faiblesses potentiels de votre patrimoine. 

Le conseiller en gestion de patrimoine va pouvoir vous accompagner en proposant des plans personnalisés afin d’aligner vos objectifs, vos contraintes avec votre situation financière actuelle.

un conseiller et un expatrié en réunion

Quels sont les risques de gérer son patrimoine seul quand on est expatrié ?

Une compréhension insuffisante des règlements fiscaux

Le premier risque majeur que peuvent rencontrer les expatriés qui veulent gérer leur patrimoine seuls est le manque de connaissances du milieu des réglementations fiscales. Les lois et les normes varient énormément entre chaque pays, obligeant l’expatrié à jongler entre les obligations fiscales de leur pays d’origine et celles du pays d’accueil. 

Sans aucune connaissance approfondie de ces réglementations, vous vous exposez à faire des erreurs coûteuses, comme le paiement de taxes inutiles ou des amendes.

Une mauvaise gestion des taux de change

La fluctuation des taux de change est aussi un autre défi de taille pour les expatriés qui veulent gérer leur patrimoine sans l’assistance d’un cabinet de gestion. La volatilité des marchés des changes peut entraîner des pertes importantes si des actifs sont détenus dans plusieurs devises. Sans stratégie de couverture efficace, les risques de voir vos investissements se détériorer sont importants et peuvent clairement mettre en péril vos objectifs financiers et votre situation sur le long terme.

Des difficultés d’accès aux informations financières

Gérer son patrimoine seul veut aussi dire que l’accès aux informations financières et fiscales est limité à ce que l’on peut trouver sans aucun intermédiaire, sur internet principalement dans un premier temps, puis en se rapprochant des banques. Les sources d’informations sur internet ne sont pas toujours fiables ni même actualisées, de plus, la barrière de la langue peut aussi impacter vos recherches. Les banques quant à elles ne vont pas vous proposer une stratégie personnalisée et optimisée, limitant grandement vos options et vos opportunités.

Des risques liés à la diversification des investissements

Pour optimiser au maximum son portefeuille d’investissement, il est nécessaire de le diversifier, mais cette diversification est un risque important pour quelqu’un qui souhaite le gérer seul et sans aucune expérience dans le domaine de la gestion de fortune. Comme dit plus haut, un expatrié qui souhaite gérer son patrimoine seul n’aura jamais les mêmes sources, contacts et informations qu’un conseiller spécialisé dans le secteur financier, limitant grandement son champ d’action et l’exposant à des risques.

Les solutions pour gérer son patrimoine en étant expatrié

Pour éviter tout risque et s’assurer une gestion de patrimoine optimisée sans rencontrer de difficultés, la meilleure solution est de se tourner vers un cabinet de gestion de patrimoine spécialisé pour les expatriés

Un conseiller va pouvoir vous accompagner et vous proposer son expertise pour gérer votre patrimoine en prenant en compte les différentes législations, réglementations et lois en vigueur dans votre pays d’origine mais aussi dans votre pays d’accueil. De plus, le cabinet de gestion de patrimoine va vous permettre d’avoir accès à des placements, des informations et des conseils personnalisés et fiables. Son objectif sera de vous structurer un portefeuille optimisé qui vous permettra de maximiser vos investissements tout en réduisant les risques. Le travail d’un cabinet de gestion de patrimoine vous permet aussi de profiter d’un suivi régulier et personnalisé, afin de pouvoir ajuster votre investissement en fonction de l’évolution des marchés mais aussi des lois et des réglementations.

Pourquoi faire confiance à Agora Finance

Faire appel à un conseiller en gestion de patrimoine, c’est avant tout avoir un expert en stratégie patrimoniale et fiscale à ses côtés. Il mènera avec vous les réflexions et les actions pour optimiser la fiscalité de votre patrimoine. Faire appel à Agora finance, c’est bénéficier d’une analyse patrimoniale globale. En effet, nombreux sont les enjeux qui touchent directement le patrimoine, que ce soient des projets d’investissement, des problématiques fiscales, des sujets de transmission, la protection et l‘assurance prévoyance du chef d’entreprise ou des enjeux de rémunération complémentaire.

Le conseiller en gestion de patrimoine exerce une veille permanente sur les solutions d’investissements et les opportunités du marché. Il assure un suivi régulier sur le long terme, analyse vos besoins et vous accompagne pour atteindre vos objectifs. En effet, les aléas des marchés financiers, les changements fiscaux, le marché de l’immobilier nécessitent une grande vigilance lorsqu’il s’agit d’investir. Agora finance a reçu le trophée d’or et été élu meilleur cabinet en gestion de patrimoine. Nous avons également reçu le trophée d’Argent de la finance positive pour notre engagement dans l’investissement socialement responsable.

4.4/5 - (109 votes)
Aurélien GUICHARD

Aurélien GUICHARD

FONDATEUR, DIRECTEUR ASSOCIÉ

Depuis plus de 20 ans, Aurélien Guichard a développé une expertise en gestion privée et gestion de fortune. Diplômé d’un Master in international Business, membre de la Chambre Nationale des Conseils en Gestion de Patrimoine (CNCGP), il anime le développement du groupe Agora finance Gestion Privée qu’il a fondé en 2007.

10 + 8 =

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Agora Finance. Elles sont conservées pendant trois ans et sont destinées à adresser une réponse à votre demande via ce formulaire. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d’accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant dpo@agorafinance.fr

[social_warfare]